Institut des Territoires Coopératifs

1 mai – A côté, avec, ou ensemble ?

 

Murat – Valuejols, 18kms

Les travaux de l’InsTerCoop montrent que l’aptitude à coopérer fait émerger des projets, les aident à grandir, et ainsi produit du développement.

Il existe une croyance relativement répandue, qu’il suffirait de “co-localiser” des personnes (ou des groupes) pour que la coopération naisse, comme par enchantement. Bien sûr, être réuni en un même lieu facilite la relation et donc la coopération. Mais pour qu’il y ait coopération, il faut qu’il y ait une “œuvre commune”. Sans œuvre commune, pas de coopération.

Un espace de coworking, où l’on travaille les uns à côté des autres, ne créera donc pas nécessairement de la coopération. De même que dans la collaboration où l’on travaille les uns avec les autres, il y a rarement coopération.

Pour que la coopération naisse, il faut que l’ensemble des parties prenantes décident en conscience de construire quelque chose qui va les dépasser, qu’il se rassemble pour penser cette œuvre commune, et qu’ils la mettent en œuvre ensemble.

Quelques images, glanées aujourd’hui :

  • Quelques images de Murat, jolie cité de caractère
  • La planèze, très beau plateau avec quelques vues du Sancy au loin (c’est là que l’on cultivait traditionnellement la lentille blonde de Saint Flour)
DSC08506
DSC08502
DSC08504
DSC08512
DSC08505
DSC08509
DSC08514
DSC08520
DSC08521
DSC08524
DSC08525
DSC08528

Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humain» – John Naisbitt