Institut des Territoires Coopératifs

24 mai – ville de Thiers

Thiers (Puy-de-Dôme) – Rencontre avec les acteurs de l’expérimentation Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée

Son action

Thiers est l’un des 10 territoires d’expérimentation « Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée ». À Thiers, deux quartiers prioritaires sont concernés : le centre-ancien et Molles-Cizolles. L’entreprise à but d’emploi (EBE) Actypoles a recruté plus de 70 personnes en CDI, et une deuxième EBE est en phase de création. Certains acteurs de l’expérimentation ont sollicité l’Observatoire de l’Implicite pour faire étape à Thiers lors de cette itinérance.

Ce qu’ils retiennent de la journée

Des résonances avec nos travaux

Avec tous les collectifs que nous rencontrons désormais, nous reprenons dans notre journal d’itinérance trois points clés que la rencontre a permis d’explorer et de questionner.

L’un des principes fondateurs de TZCLD est l’embauche non sélective : « l’emploi est produit en fonction des savoir-faire, des envies, des possibilités des personnes et de leur date de candidature » (extrait du site https://www.tzcld.fr/). Au début d’une démarche Zéro Chômeur, la fabrique du consensus, le recensement des savoir-faire et le recensement des besoins non couverts du territoire amènent, par nature, l’ensemble des acteurs à « agir et penser ensemble ». Une fois le système en place, comment continuer à faire vivre cette dialogie ? Passé la phase de démarrage, dans un système opérationnel en place, comment faire pour que les nouvelles personnes durablement privées d’emploi qui arrivent fassent également partie de la co-construction, qu’elles soient aussi dans le penser ensemble ?

Notre rencontre a soulevé une deuxième dialogie : « entre objectif et contrainte ». La réussite de la démarche entraine des difficultés importantes : la première EBE a déjà plus de 70 salariés, avec peu de moyens d’encadrement, la liste d’attente est importante, certaines personnes figurent sur cette liste depuis presque 2 ans… Les principes fondamentaux de TZC (exhaustivité, embauche non sélective, emploi à temps choisi et le caractère non concurrentiel des emplois créés) deviennent plus difficiles à gérer dans ce contexte. Les besoins d’efficacité et d’efficience viennent téléscoper les principes fondamentaux. Comment faire pour éviter que la contrainte (par exemple la liste d’attente) devienne l’objectif (résorber la liste d’attente) en lieu et place de l’objectif premier (par exemple l’emploi à temps choisi).

La troisième dialogie que nous avons explorée est celle entre « rôle et identité ». Les participants à l’origine de la rencontre, chargés de mission autour de cette initiative, n’ont pas réussi à mobiliser les autres rôles (élus, acteurs économiques, personnes privées d’emploi…) pourtant co-acteurs (co-auteurs ?) de l’opération. La logique de rôle qui a pu être dépassée lors de démarrage redevient visiblement prédominante à l’approche de certains événements, comme les prochaines élections municipales.


Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humain» – John Naisbitt