Institut des Territoires Coopératifs

6 octobre – un lien entre ville et campagne

Parfois, les réseaux sociaux sont vraiment sociaux ! Lors du salon de l’Agriculture 2019, nous étions présents sur le stand du réseau rural et avions eu le plaisir de rencontrer Alain Delangle, agriculteur bio à Saint Fraimbault (Orne). Il nous avait alors exposé son idée pour créer un lien renouvelé entre ville et campagne, et le projet de l’association Campacity qu’il venait juste de créer.

Sur LinkedIn, Alain a vu le tracé de notre itinérance et comme nous passions par Saint Fraimbault, nous avions convenu de nous retrouver pour déjeuner ensemble, et mieux nous connaître.

Lorsque Alain raconte son installation en agriculture (élevage laitier bio), il nous dit « je voulais gagner raisonnablement ma vie, sans travailler de trop : avoir du temps pour penser ! ». D’où son installation en GAEC (le premier GAEC non familial du coin) pour travailler en collectif. Ceux qui nous connaissent imaginent bien comment nous avons été interpellés par cette remarque ! Le temps est essentiel pour créer et innover. Sans espace, la vie ne peut s’exprimer. On dit souvent que la nature à horreur du vide. En fait, la nature adore le vide : c’est grâce au vide qu’elle peut s’installer. Sans vide, sans espace-temps dans nos vie, pas de création, pas d’innovation. C’est l’une des premières vertus de nos itinérances de permettre aux personnes que l’on rencontre de reprendre contact avec l’apport du vide, et la nécessité de garder des espaces libres, à la fois individuellement et collectivement. Par exemple, si Alain ne s’était pas organisé pour garder du temps pour penser, pas sûr qu’il aurait pu créer cette activité autour de la cuisine au foin ! avec ces délicieuses (on a goûté) tisane de foi, ou le confit de foin… 

Par sûr non plus qu’il ait pu développer Campacity dont le but est de relier villes et villages selon le concept des jumelages. Le concept de Campacity est « d’enrayer les fractures entre le monde rural et le monde urbain à travers trois grands axes : éducatif, économiques (alimentation et énergie) et événementiels, autour de la culture et du sport. » Et le premier jumelage est particulièrement symbolique, puisqu’il est entre Paris XVIII, 200 000 habitants, et Saint Fraimbault, 549 !

La signature de ce premier jumelage est prévue à l’occasion de la 86ème fête des vendanges à Montmartre, samedi 11 octobre à 13h. Un poirier de la variété « Les deux cloches » devrait être planté au Jardin d’Eole, du côté de la Chapelle et de la Villette. 


Sur la route, de belles églises normandes, le beau site du Moulin d’Ambloux, au bord de la Varenne, et les pâturages en vergers, de pommiers et de poiriers…

IMG_20191004_150521
DSC09120
DSC09122
DSC09123
DSC09125
DSC09126
DSC09128
DSC09129
DSC09130
IMG_20191005_145842

Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humain» – John Naisbitt