Institut des Territoires Coopératifs

Vivre la compréhension humaine

Nos recherches montrent que le territoire recèle sa part d’implicite. Si les femmes et les hommes façonnent leur territoire, celui-ci façonne également ceux qui l’habitent. Nous avons découvert que ces configurations territoriales particulières produisent des aptitudes (ou des inaptitudes) à la coopération. C’est pour cela que le “copier-coller” ne fonctionne pas.

L’Observatoire de l’Implicite est un merveilleux outil pour accéder à la compréhension humaine de son territoire. En Lot-et-Garonne nous avons mené notre itinérance accompagnés à tour de rôle par tous les chargés de mission “développement économique” du Conseil Départemental, et ceux du Comité Départemental du Tourisme. Nous vous proposons de découvrir la part cachée de votre territoire, de déceler les sources possibles d’émergence de projets, ou de détecter les freins que vous devrez pendre en compte pour réussir le déploiement de vos politiques publiques.

En 3 jours :

Étape d’itinérance de l’Observatoire de l’Implicite

L’Observatoire de l’Implicite, pilier central de l’Institut des Territoires Coopératifs, mène régulièrement, dans le cadre de son action-recherche sur les processus de coopération, des « itinérances » à la rencontre de collectifs de coopérateurs, dans des domaines très variés.

L’InsTerCoop accueille ceux qui souhaitent faire une étape à ses côtés, pour vivre pendant 3 jours, l’expérience de compréhension élargie du territoire et de ceux qui l’habitent. Une étape d’une itinérance de l’Observatoire de l’Implicite consiste en une marche d’approche, une soirée et une journée de rencontre et d’échanges avec un collectif et une marche de décantation.

L’expérience permet de saisir les interactions entre le territoire, le collectif, et l’individu. Participer à une étape d’itinérance permet de saisir des clés d’accès à ce qu’Edgar Morin appelle la “compréhension humaine”.

Pour qui ? Celles et ceux qui nous ont déjà accompagnés étaient :

  • des chargés de développement qui souhaitaient intégrer la compréhension humaine du territoire dans l’élaboration de nouvelles politiques publiques,
  • des coachs et professionnels de l’accompagnement collectif qui souhaitaient mieux appréhender les facteurs implicites qui façonnent les comportements individuels et collectifs,
  • des acteurs de projets coopératifs désireux de s’ouvrir à d’autres expériences que la leur.

Conditions : Généralement, les itinérances de l’InsTerCoop ont lieu au printemps et à l’automne de chaque année. À chaque étape, le nombre d’accompagnants est limité à 2 au maximum. La participation est gratuite. Les frais de déplacement et d’hébergement sont à la charge du participant.


En 1 mois :

Itinérance de l’Observatoire de l’Implicite

Une itinérance de l’Observatoire de l’Implicite peut être le point de départ d’une démarche de croissance de la maturité coopérative d’un territoire, d’une organisation multi-site ou d’un réseau d’organisations. Dans ce cas, il est souhaitable que les acteurs participent à l’itinérance : par groupe de 2, ils accompagnent l’équipe de l’InsTerCoop sur une étape complète (3 jours) pour vivre l’expérience de compréhension élargie et mettre à jour les freins et les moteurs implicites de leur coopération.

Pour qui ? Celles et ceux qui nous ont déjà commandité une itinérance étaient :

  • des élus d’un territoire, qui souhaitent d’une part prendre en compte son implicite pour bâtir des politiques publiques adaptées à la réalité du terrain, et d’autre part développer en interne la compétence de compréhension élargie,
  • des réseaux d’acteurs qui souhaitent accroître la coopération entre les différentes structures du réseau,
  • des think-tanks, qui travaillent sur des sujets spécifiques (par exemple la notion de “territoire apprenant”) et souhaitent mobiliser l’Observatoire de l’Implicite pour apporter un regard complémentaire à leurs propres travaux.

Conditions : Elles dépendent du nombre d’étapes, et de la durée de l’itinérance. Typiquement, entre 10 et 20K€ HT.

 

 

Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humain» – John Naisbitt