Institut des Territoires Coopératifs

Croître en Maturité Coopérative

Après 2 ans, 3 long voyages en Pays de la Loire, Drôme-Ardèche, et Lot-et-Garonne, 1500 kilomètres parcourus, 100 jours d’itinérance, 34 collectifs rencontrés, des échanges riches et profonds avec plus de 200 “héros du quotidien” qui inventent sans relâche des nouvelles manières de coopérer…

Après de longues heures à mettre en lien ce qui tisse ensemble toutes ces histoires, qu’elles prennent forme dans des associations environnementales, des initiatives sociales, des entreprises marchandes, des collectifs d’habitants qui règlent des conflits d’usage, ou redessinent les contours d’un quartier…

Après bien des ponts jetés pour relier des disciplines entre elles, comprendre comment la géographie peut créer des aptitudes humaines, comment l’histoire et la psychologie s’interrogent l’une l’autre, comment croiser les neurosciences, la sociologie et la philosophie, comment rendre visibles ces liens souvent invisibles, toujours implicites, entre le territoire et ses habitants…

Nous avons élaboré élaboré sur le concept de “Maturité Coopérative”. De notre maturité coopérative dépendra notre capacité à faire naître des coopérations, les faire grandir, les développer, les renouveler sans cesse. Cette maturité se caractérise par une aptitude à traiter une douzaine d’écarts, de tensions, tantôt complémentaires, tantôt contradictoires, qui traversent toute coopération. De la mise en œuvre d’une « gymnastique » pour reconnaître et exercer ces écarts dépendra la « maturité coopérative » d’un individu, d’un collectif ou d’un territoire, leurs interactions et leur potentiel de développement.

Nous sommes entrés dans une nouvelle phase de l’InsTerCoop : celle de la mise en pratique, et nous construisons des partenariats avec des organisations qui souhaitent croitre en « maturité coopérative » des entreprises (grandes et petites), des associations, des pôles de coopération territoriaux…, pour mettre le concept à l’épreuve et faire l’expérience de ses processus de mise en œuvre. En parallèle, nous travaillons à la rédaction d’un ouvrage et poursuivons nos itinérances pour continuer à nourrir nos réflexions.

Si le concept de Maturité Coopérative vous interpelle, si vous souhaitez apprendre à faire, dans votre environnement, votre « gymnastique coopérative », nous serons heureux d’en parler avec vous. N’hésitez pas à nous contacter.

Vous trouverez ci-dessous à lire ou à télécharger, le descriptif du parcours “Croître en Maturité Coopérative”, un parcours à vivre pour développer le “comment coopérer”, dont la première édition commencera en avril 2018. Télécharger la version PDF du document :

Télécharger (PDF, 793KB)

Programme 2018

Etape 1 : Avril – Etape 2 : Mai – Etape 3 : Juin à Janvier 2019

Croître en Maturité Coopérative

La Coopération, levier des transformations

Dans cette période de transition et de transformations multiples, nous pouvons subir les crises, ou être acteurs et co-auteurs de la métamorphose.

Ce parcours s’adresse à tous ceux qui souhaitent développer leur Maturité Coopérative, celle de leur organisation ou de leur territoire, pour construire une société de lien et de coopération.

La Maturité Coopérative

Des travaux d’action-recherche de l’InsTerCoop est né le concept de « Maturité Coopérative », dont dépend notre capacité à mettre en œuvre les transformations auxquelles nous aspirons.

La Maturité Coopérative s’appuie sur une douzaine de principes d’action de la coopération, repérés lors des itinérances de l’Observatoire de l’Implicite. Chaque principe d’action met en évidence la capacité d’un territoire, d’un collectif et d’un individu à reconnaître, à prendre en compte et à traiter un écart entre deux attitudes possibles qui peuvent être à la fois ou pas, complémentaires et contradictoires.

Croître en ‘Maturité Coopérative’ pour être en mesure de traiter ces écarts, de manière dynamique et continue, nous permet de développer des aptitudes coopératives durables.

Pour développer la Maturité Coopérative d’une organisation, d’une entreprise, ou d’un réseau :
Nous contacter.

La Méthode pour croître en Maturité Coopérative

Ses grandes lignes :

Le pôle transmission de l’InsTerCoop vise à disséminer le « savoir-coopérer ». Nous vous proposons…

  • Un parcours à vivre, fait de découvertes, de réflexions, d’apprentissages, d’expérimentations et de mises en action grandeur nature,
  • Un chemin au long cours, sur dix mois, pour agir en profondeur
  • Une exploration de ce qui fonde des initiatives transformatrices
  • Un apprentissage partagé avec une douzaine de personnes, d’univers différents
  • Une ouverture à la pensée élargie pour saisir les signaux faibles et implicites

Ses objectifs : Amener le participant à…

  • Percevoir la nécessité d’accéder aux parts implicites pour se saisir des signaux faibles
  • Entrer en réflexivité : chacun est individuellement le point de départ du changement collectif
  • Développer ses aptitudes à la « compréhension humaine » et sa propre « Maturité Coopérative »
  • Etre soutenu par l’InsTerCoop et l’ensemble des participants dans les actions de croissance de la Maturité Coopérative de son propre environnement

Ses partis pris : Un parcours en 3 étapes

  • Fondé sur le protocole des itinérances de l’Observatoire de l’Implicite qui a permis de mettre en évidence le concept de Maturité Coopérative
  • Installé sur le « temps long » (7 jours et 10 demi-journées par participant sur 1 an) afin d’agir en profondeur
  • Où le groupe commence par faire lui-même l’expérience de croissance de sa Maturité Coopérative

Le Parcours

Etape 1 – Itinérance (3 jours consécutifs)

Une « itinérance » de l’Observatoire de l’Implicite est le point de départ de la méthode. Elle se déroule auprès de collectifs coopératifs, dont entre autres les organisations des participants au programme.

Par groupe de 2, les participants accompagnent l’équipe de l’InsTerCoop sur une étape complète (3 jours : marche d’approche, journée de rencontre, marche de décantation) pour vivre, en tant que témoin, l’expérience de compréhension élargie.

Une étape d’une itinérance de l’Observatoire de l’Implicite consiste en une marche d’approche de deux jours, d’une journée de rencontre et d’échanges avec un collectif (une rencontre informelle est organisée la veille en fin de journée), et une « marche de décantation » :

  • La « marche d’approche » permet (entre autres) d’appréhender le territoire, matrice de l’action, non pas d’une manière analytique, mais en mobilisant d’autres forme d’intelligence (relationnelle, émotionnelle, spatiale…) qui permet de mieux saisir l’identité de ce territoire, de cet environnement, et sa part implicite.
  • La rencontre informelle des acteurs, sans agenda particulier permet de faire connaissance, de créer le lien, condition indispensable à la possibilité d’un échange en profondeur. Elle s’attache (et se limite) à la connaissance de la part explicite du rôle des uns et des autres dans l’organisation. Elle permet également de prendre le temps d’éclairer les participants sur les travaux et la démarche de l’InsTerCoop.
  • A l’inverse, la rencontre formelle du lendemain suit un protocole extrêmement précis en 4 phases principales. La première explore les motivations profondes, les raisons d’être là, et d’être acteur de cette initiative. La seconde permet d’explorer, grâce à quelques questions « déroutantes », les freins éventuels, de mettre à jour l’implicite du collectif, les obstacles et les non-dits. La troisième permet de regarder l’organisation sous un autre angle, de faire un « pas de côté ». La dernière permet à chacun de dresser son propre bilan de la journée, de verbaliser les prises de conscience et leurs répercussions.
  • La « marche de décantation » offre aux itinérants de l’Observatoire un temps d’introspection pour élargir la compréhension, mettre en reliance ce qui a été dit ou observé, puis partager avec les autres itinérants.

Etape 2 – Atelier « Maturité Coopérative » (4 jours consécutifs)

C’est le temps fort où se construit, étape par étape, le chemin pour croître en Maturité Coopérative, à la fois dans sa dimension personnelle et interpersonnelle.

  • Le Jour 1, l’InsTerCoop applique le questionnement de l’Observatoire de l’Implicite auprès du groupe lui-même.
  • Le Jour 2 sert de debriefing des itinérances, à deux niveaux : d’une part, sur les informations recueillies, notamment dans la part implicite, et d’autre part à un niveau introspectif : « quelles aptitudes dois-je développer pour accéder, et prendre en compte ces informations dans mon environnement »
  • Le Jour 3 permet d’approfondir la notion de coopération et de Maturité Coopérative, à partir des observations des participants, et des apports théoriques et pratiques de l’InsTerCoop notamment sur les 12 principes d’action de la coopération.
  • Le Jour 4 permet à chaque participant d’élaborer, avec le soutien de l’ensemble du groupe, les premiers pas pour faire croître la Maturité Coopérative de son organisation.

Au-delà des principes déjà décrits, l’atelier s’appuie sur 3 démarches :

  • Démarche appréciative : Les démarches appréciatives (comme par exemple l’exploration appréciative – aussi appelée « appreciative inquiry »), partent du constat que l’apprentissage par les réussites est plus rapide, plus créatif et plus constructif que l’apprentissage par l’échec. Nous privilégions donc l’appréciation et la valorisation des expériences positives. Ce parti-pris permet à chacun de s’appuyer sur son potentiel pour « créer des possibles » et ainsi obtenir des résultats plus ambitieux et porteurs de sens que les approches classiques orientées « résolution de problèmes » et « audit » qui sont centrées sur l’analyse des déficits.
  • Déviance positive : Par des stratégies qui leur sont propres certains individus, sont aptes à résoudre des problèmes complexes qui rendent démunis la plupart des gens. Identifier leurs comportements hors du commun permet d’apporter des solutions nouvelles. Cette pratique, issue d’une coopération entre les sciences humaines et sociales et le monde de l’aide humanitaire, fait appel aux différentes intelligences qui vont induire un comportement (l’intelligence émotionnelle, l’intelligence relationnelle, l’intuition…), et pas seulement à l’intelligence intellectuelle et rationnelle. C’est parce qu’il y a déviance qu’il y a innovation.
  • Codéveloppement professionnel : Un processus qui consiste à partir de l’expérience plutôt que du savoir et à apprendre les uns des autres pour améliorer ses pratiques.

Pour conduire les sessions de réflexions collectives, nous mobilisons des techniques inductives, impliquantes et dynamiques qui permettent la participation de chacun. Par exemple, le « Forum Ouvert », dont l’ordre du jour est réalisé par les participants eux-mêmes, ou le « World Cafe » qui permet une circulation des idées et des connaissances.

Etape 3 – Cercles de Commensaux (10 demi-journées)

Un processus de « croissance en Maturité Coopérative » est un processus lent, qui s’accompagne nécessairement dans la durée. Les « cercles de commensaux », font vivre ce processus.

Commensal (nom) : qui mange habituellement à la même table

Commensal (adj.) : se dit d’espèces vivant en association de telle sorte que l’une profite de l’alimentation de l’autre, sans aucuns préjudices pour celle-ci.

Régulièrement, tout au long du programme, les participants se retrouvent pour 3 heures d’échanges et de réflexion, individuelle et collective. Le groupe est mis en situation de coopération, où chacun est co-auteur du développement de l’autre. Ces journées permettent de renforcer la Maturité Coopérative des participants, et leurs aptitudes à faire croître celle de leur organisation. Les rencontres sont fréquentes les 3 premiers mois (toutes les 3 semaines), puis s’espacent (toutes les 6 semaines).« Les cercles de commensaux » permettent de réfléchir et prendre de la hauteur dans un environnement du toujours plus vite. Ils sont construits sur la « nécessité du rapport à l’autre non seulement pour être heureux, mais bien plus fondamentalement pour être conscient » (Albert Jacquard), et sont des lieux de co-développement. Plutôt que de subir la pression du temps dans la mise en œuvre du projet de transformation, ralentir et prendre ce temps spécifique de partage permet de mieux utiliser le temps disponible.

Le cercle de commensaux est un lieu de croissance individuelle et collective où l’on peut poser une interrogation, une problématique et chercher collectivement une réponse systémique pour repartir avec assurance sur les actions à mener. Le cercle est également un lieu pour reprendre du souffle, se réinterroger sur ses comportements et modèles, s’ouvrir à l’expérience d’autres et se confronter à soi-même… Il permet de freiner pour mieux accélérer, apprendre à « aller lentement pour aller vite », développer la capacité de contextualiser et globaliser, développer une aptitude à réagir de façon pertinente (apprendre – désapprendre – réapprendre) pour croitre en Maturité Coopérative.

En s’inscrivant dans la durée, le cercle de commensaux est l’ingrédient indispensable pour un changement durable d’attitude et de comportement coopératifs.

Conditions financières

La tarification inclut la participation à l’ensemble du programme et la pension complète durant les deux premières étapes.

Elle est différentiée en fonction des participants :

  • Participant Individuel : 1850 € HT (soit 154€ / jour pension comprise)
  • Association, TPE, Collectivité : 2850 € HT (soit 237€ / jour pension comprise)
  • Entreprise : 4850 € HT (soit 404€ / jour pension comprise)

Une remise de 25% est accordée aux adhérents de nos partenaires. Conditions de paiement : 30% à la réservation, le solde au démarrage du programme

Pour un programme dédié à une organisation ou un réseau, contactez-nous.

Numéro agrément formation Inovane SAS 72.47.00799.47

Infos

contact@instercoop.fr – Patrick : 06 84 76 31 7

Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humain» – John Naisbitt