Initiation à la Maturité Coopérative - Institut des Territoires Coopératifs Institut des Territoires Coopératifs
Institut des Territoires Coopératifs

Initiation à la Maturité Coopérative

3 jours, pour s’initier au concept de maturité coopérative et
découvrir les 12 principes d’action de la coopération

Prochaines dates

Du 24 au 26 septembre 2018

Pour qui ?

Entre 8 et 12 personnes qui souhaitent développer leur propre maturité coopérative, et/ou celle de leur son organisation (entreprises, associations, collectifs citoyens, voisins…) ou écosystème territorial : développeurs territoriaux, animateurs de réseaux, responsables de la vie associative, membre de collectif formels ou informels.

Pour quoi ?

  • Comprendre les causes profondes des difficultés rencontrées par les coopérateurs
  • Questionner, et se questionner pour amener les acteurs à construire les réponses à ces difficultés
  • Animer des démarches de co-construction en tenant compte des singularités présentes
  • Organiser des sessions de codéveloppement
  • Savoir modéliser une initiative inspirante pour construire son propre modèle et essaimer
  • Croître en maturité coopérative

Comment ?

3 jours de stage, à Paris, animés par Anne et Patrick Beauvillard, cofondateurs de l’InsTerCoop. A partir de l’expérience des participants, le programme alterne des séquences d’apports théoriques et pratiques de l’InsTerCoop, des échanges de pratiques et de codéveloppement entre les participants, stagiaires et formateurs, et des séquences d’expérimentation pour ancrer les apprentissages.

Combien ?

  • Individuel : 750€ TTC*
  • Asso, TPE, Collectivité, Agrément ESUS : 1000€ HT
  • Autres Entreprise : 1500 € HT

*Note: GNIAC, le Groupement National des Initiatives et des Acteurs Citoyens est partenaire de l’InsTerCoop. Ses adhérents bénéficient d’une remise de 20% sur ce tarif.

Programme Inscription

Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humain» – John Naisbitt