Institut des Territoires Coopératifs

InsTerCoop

Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humainJohn Naisbitt

L’Institut des Territoires Coopératifs est un centre d’action-recherche-transmission sur la coopération. Il en étudie les processus sous l’angle de la pensée complexe, et développe une connaissance spécifique pour mettre la coopération en action.

La coopération, levier des transitions

Alors que nous traversons de multiples crises, un processus très profond touche toutes les dimensions de nos sociétés : démocratique, écologique, économique, sociale, éducative… En fonction des environnements on parle de changement, de transition, de transformation ou de métamorphose. Au cœur de toutes ces transformations, se trouve la coopération. La prestigieuse revue Nature titrait récemment : « Comprendre l’évolution de la coopération est l’un des défis scientifiques les plus important de ce siècle ». Alors la question fondamentale, c’est : « Comment coopérer ».

Qu’est-ce que coopérer ?

Consultation, participation, mutualisation, collaboration ou concertation ne sont pas coopération.

Coopérer, c’est être co-auteur d’une œuvre commune. Cela implique donc de développer une relation à l’autre et à soi bien différentes de celles qui prévalent dans notre modèle social. Si la coopération est naturelle chez l’homme, elle n’est pourtant pas automatique et doit être étudiée et pratiquée pour être maitrisée, comme n’importe quelle autre aptitude humaine.

Comprendre comment coopérer

La coopération est souvent appréhendée en se limitant aux seules parts visibles et conscientes : on regarde la gouvernance, la structure juridique, l’organisation, les processus de décision, les jeux d’acteurs, les outils… Si ces éléments permettent de voir la coopération à l’œuvre, ils ne disent rien ce qui en a fait l’émergence. Etudier la coopération sous ce seul angle c’est un peu faire comme l’homme qui a perdu ses clés et les cherche sous le réverbère juste parce que c’est là qu’il y a de la lumière.

Les rouages de la coopération ne se trouvent pas en surface. C’est dans des couches plus profondes qu’il faut aller chercher. Les marins disposent de cartes sous-marines qui figurent les repères invisibles. Cette connaissance est essentielle à la navigation en surface. Apprenons à nous emparer de cette dimension cachée, non-consciente, implicite.

Apprenons aussi à élargir nos modes de pensée habituels, qui parviennent difficilement à appréhender la notion de système. Pour Edgar Morin « nous vivons sous l’empire des principes de disjonction, de réduction et d’abstraction », qui nous conduisent à « l’intelligence aveugle ». Ce paradigme qui contrôle la pensée, Morin nous propose de le substituer par un « paradigme de complexité » qui s’attache au contraire à relier ce qui est tissé ensemble, le « complexus ».

Pour comprendre comment coopérer, mobilisons la pensée complexe. Au lieu de les disjoindre, tentons d’appréhender ces trois niveaux qui sont « tissés ensemble » : le territoire, matrice de l’action, les acteurs en tant que collectifs sociaux, et les personnes en tant qu’individualités. Autrement dit « je », « nous », « dans », à la fois dans les domaines explicites et implicites.

A propos de l’InsTerCoop

Les 4 pôles de l’InsTerCoop

C’est à cela que sert l’Institut des Territoires Coopératifs (http://www.instercoop.fr). Il est organisé autour de 4 pôles complémentaires :

  • L’Observatoire de l’Implicite, démarche d’itinérance à la rencontre des territoires et des acteurs de terrain, pour mettre à jour la part implicite qui contribue à façonner leurs coopérations,
  • Le pôle d’Action-Recherche, lieu de décloisonnement et de croisement des sciences politiques, humaines et sociales, et des sciences psycho-socio-neuro-anthropo… C’est là que l’on élabore les “Principes d’action de la coopération”
  • La Fabrique, lieu d’élaboration et d’expérimentation des nouvelles manières d’agir pour renforcer la “Maturité Coopérative” et la “Compréhension Elargie” des territoires ou des organisations.
  • Le pôle Transmission, lieu d’accompagnement et de transmission des apprentissages, à fin de reproduction et de pollinisation.

Il est né de la société Inovane, qui accompagne depuis 2002 les acteurs de la mise en œuvre de projets de transformation. 15 années d’expérience qui ont montré que les coopérations réussies et durables font appel à des ressources que leurs acteurs mobilisent le plus souvent de façon inconsciente. Au fil du temps, Inovane est devenu un lieu d’innovations dont l’InsTerCoop est la continuité.

Le réseau InsTerCoop

L’InsTerCoop est financé par la société Inovane, et soutenu par l’Institut CDC pour la Recherche, la Fondation Crédit Coopératif, et 85 organisations et citoyens qui ont contribué à son lancement. Il est parrainé par Corinne Lepage, Axel Khan, Patrick Viveret et mène ses travaux en partenariat avec le centre technologique APESA et l’Université de Toulouse Capitole. A ce jour, 36 collectifs, issus de tous les domaines de la société, ont alimenté ses travaux d’action-recherche.

Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humain» – John Naisbitt