Institut des Territoires Coopératifs

Panorama des ressources sur la Maturité Coopérative

Panorama des ressources pour croître en maturité coopérative

L’InsTerCoop propose des ressources pour tous ceux qui souhaitent développer leur maturité coopérative, celle de leur organisation ou de leur territoire :

De la lecture :

A lire :                 Un ouvrage en accès libre, sur les principes d’action de la coopération,

A lire :                 Un entretien sur l’observatoire de l’implicite comme outil de développement territorial

Des expériences à vivre :

En 2 heures :     Une conf’échanges pour découvrir et échanger sur le concept de maturité coopérative.

En 3 jours :        Une étape d’itinérance à nos côtés

En 1 mois :         Une itinérance pour mettre au jour la maturité coopérative d’un territoire, d’un réseau.

Des formations :

En 3 jours :        Un atelier de découverte des 12 principes d’action pour croître en maturité coopérative.

En 12 mois :       Un parcours pour croître et faire croître en maturité coopérative.


La Coopération, levier des transformations

Dans cette période de transitions multiples, nous pouvons subir les crises, nous pouvons aussi décider de devenir acteurs et co-auteurs des transformations. Développer son aptitude à coopérer, à construire, entretenir et transmettre des systèmes coopératifs est une aptitude centrale pour traverser ces transformations, économiques, écologiques, sociales et démocratiques.

Maturité coopérative

Après 2 ans, 3 long voyages en Pays de la Loire, Drôme-Ardèche, et Lot-et-Garonne, 1500 kilomètres parcourus, 100 jours d’itinérance, 35 collectifs rencontrés, des échanges riches et profonds avec plus de 200 “héros du quotidien” qui inventent sans relâche des nouvelles manières de coopérer…

Après de longues heures à mettre en lien ce qui tisse ensemble toutes ces histoires, qu’elles prennent forme dans des associations environnementales, des initiatives sociales, des entreprises marchandes, des collectifs d’habitants qui règlent des conflits d’usage, ou redessinent les contours d’un quartier…

Après bien des ponts jetés pour relier des disciplines entre elles, comprendre comment la géographie peut créer des aptitudes humaines, comment l’histoire et la psychologie s’interrogent l’une l’autre, comment croiser les neurosciences, la sociologie et la philosophie, comment rendre visibles ces liens souvent invisibles, toujours implicites, entre le territoire et ses habitants…

Après avoir ainsi exploré les ressorts profonds de la coopération, nous avons mis en évidence des facteurs clés de réussite dans la capacité à coopérer, ainsi que des éléments à l’origine de difficultés rencontrées pour leurs acteurs.

Le concept de maturité coopérative englobe les 12 « principes d’action de la coopération » repérés lors des deux années d’action-recherche. De notre maturité coopérative dépend notre capacité à construire des systèmes coopératifs durables et pérennes, et ainsi à mettre en œuvre les transformations auxquelles nous aspirons.


En 2 heures :

Conf’échanges sur la maturité coopérative

Qu’est-ce que coopérer ? En quoi les ressorts de la coopération sont implicites ? Quelle est l’influence du territoire ? Comment détecter les signaux faibles qui orientent l’action ? Quels sont les principes d’action de la coopération ? Quelles pistes pour développer notre maturité coopérative ? Comment coopérer ?

Contact : contact@instercoop.fr Patrick : 06 84 76 31 78

Faites venir l’InsTerCoop pour explorer ces questions lors d’une conf’échanges, et engager avec les acteurs de votre organisation, un dialogue constructif pour amorcer la mise en mouvement. Pendant 45 minutes, nous vous racontons la démarche de l’InsTerCoop, et ce qu’elle a permis de mettre à jour sur les principes d’action de la coopération. Puis nous échangeons ensemble, pour faire des liens avec l’expérience des participants, afin que des perspectives de progrès émergent.

Pour qui ? Celles et ceux qui nous ont déjà fait venir étaient :

  • des réseaux d’acteurs (fédérations de centres sociaux, coopératives d’activité et d’emploi, associations…), lors de leur journée annuelle, pour proposer à leurs membres un temps de prise de hauteur, de recul et d’ouverture, et initier une réflexion sur la coopération au sein du réseau et au sein des structures,
  • des élus de territoire, des conseils de développement, qui souhaitent engager une réflexion sur le développement du territoire par la coopération,
  • des citoyens, engagés dans leur territoire, porteurs de projets, et animateurs de lieux d’échanges et d’initiatives (cafés citoyens),
  • des entreprises, qui savent que l’aptitude à coopérer en interne, et avec les partenaires, est source de richesse et de développement.

Conditions : Prise en charge de nos frais de déplacement et d’hébergement si nécessaire et contribution libre, fixée par l’organisateur.


En 3 jours :

Étape d’itinérance de l’Observatoire de l’Implicite

L’Observatoire de l’Implicite, pilier central de l’Institut des Territoires Coopératifs, mène régulièrement, dans le cadre de son action-recherche sur les processus de coopération, des « itinérances » à la rencontre de collectifs de coopérateurs, dans des domaines très variés.

L’InsTerCoop accueille ceux qui souhaitent faire une étape à ses côtés, pour vivre pendant 3 jours, l’expérience de compréhension élargie du territoire et de ceux qui l’habitent. Une étape d’une itinérance de l’Observatoire de l’Implicite consiste en une marche d’approche, une soirée et une journée de rencontre et d’échanges avec un collectif et une marche de décantation.

L’expérience permet de saisir les interactions entre le territoire, le collectif, et l’individu. Participer à une étape d’itinérance permet de saisir des clés d’accès à ce qu’Edgar Morin appelle la “compréhension humaine”.

Pour qui ? Celles et ceux qui nous ont déjà accompagnés étaient :

  • des chargés de développement d’un territoire qui souhaitaient intégrer la compréhension humaine du territoire dans l’élaboration de nouvelles politiques publiques,
  • des coachs et professionnels de l’accompagnement collectif qui souhaitaient mieux appréhender les facteurs implicites qui façonnent les comportements individuels et collectifs,
  • des acteurs de projets coopératifs désireux de s’ouvrir à d’autres expériences que la leur.

Conditions : Généralement, les itinérances de l’InsTerCoop ont lieu en mars et octobre de chaque année. A chaque étape, le nombre d’accompagnant est limité à 2 au maximum. La participation est gratuite. Les frais de déplacement et d’hébergement sont à la charge du participant.


En 1 mois :

Itinérance de l’Observatoire de l’Implicite

L’InsTerCoop mène régulièrement des itinérances, à la rencontre des acteurs coopératifs d’un territoire, afin de continuer à développer sa connaissance du « comment coopérer ».

Une itinérance de l’Observatoire de l’Implicite peut être le point de départ d’une démarche de croissance de la maturité coopérative d’un territoire, d’une organisation multisite ou d’un réseau d’organisations. Dans ce cas, il est souhaitable que les acteurs participent à l’itinérance : par groupe de 2, ils accompagnent l’équipe de l’InsTerCoop sur une étape complète (3 jours) pour vivre l’expérience de compréhension élargie et mettre à jour les freins et les moteurs implicites de leur coopération.

Pour qui ? Celles et ceux qui nous ont déjà commandité une itinérance étaient :

  • des élus d’un territoire, qui souhaitent d’une part prendre en compte son implicite pour bâtir des politiques publiques adaptées à la réalité du terrain, et d’autre part développer en interne la compétence de compréhension élargie,
  • des réseaux d’acteurs qui souhaitent accroître la coopération entre les différentes structures du réseau,
  • des think-tanks, qui travaillent sur des sujets spécifiques (par exemple la notion de “territoire apprenant”) et souhaitent mobiliser l’Observatoire de l’Implicite pour apporter un regard complémentaire à leurs propres travaux.

Conditions : Elles dépendent du nombre d’étapes, et de la durée de l’itinérance. Typiquement, entre 8 et 15K€ HT.

 

Les percées les plus passionnantes du XXIème siècle ne viendront pas de la technologie, mais d’une vision augmentée et élargie de ce que veut dire être un être humain» – John Naisbitt